Et si demain, on prenait le sujet de la décarbonation par les cornes ?

Enjeux

Le changement climatique est réel et les activités humaines en sont la cause principale. En effet, la température moyenne de la Terre est directement liée à la concentration de gaz à effet de serre (GES) rejetés dans l’atmosphère.
Il est donc urgent d’agir pour réduire les émissions de GES. Les entreprises ont leur part à faire et c’est dès aujourd’hui qu’il faut agir !

Notre réponse

Chez Sanders, nous prenons l’engagement de réduire de 30% nos émissions de gaz à effet de serre (GES) issues de nos activités industrielles d’ici 2030.

Dans un contexte où les ressources en énergie se raréfient et où l’augmentation du coût des énergies affaiblit la compétitivité de la filière, nous avons, en tant qu’acteur industriel, un devoir de réduire nos consommations énergétiques.

Nous sommes donc aujourd’hui engagés dans une trajectoire de décarbonation, comprenant des actions stratégiques d’investissement et des actions opérationnelles de gestion de l’énergie.

Parmi ces actions, on compte par exemple :

  • Renouvellement régulier de nos outils industriels (chaudières, presses à granulés, moteurs, compresseurs) pour une meilleure efficience énergétique
  • Analyse hebdomadaire des consommations énergétiques de nos principales machines en usine (qui représentent 70% des consommations d’électricité en usine) et mise en place de plans d’actions en cas d’anomalies détectées
  • Création de nouvelles gammes de produits sous forme de farine, moins énergivore à la fabrication VS aliment granulé et à des tarifs attractifs pour les éleveurs (exemple : gamme FaScil en ruminant)

Nous mettons en place également des actions pour décarboner le reste de notre chaîne de valeur telles que :

  • Approvisionnement de nos usines avec 80 % des matières premières d’origine France (2022) = réduction de l’impact carbone du transport et sur les pratiques culturales.
  • Engagement dans le dispositif FRET21* avec pour objectif de réduire de 26 % les émissions de GES liés aux transports d’ici fin 2024( ex : réduction des kilomètres parcourus et optimisation du remplissage des unités de transport, utilisation du biocarburant Oleo100 pour notre flotte de camion et celle de nos prestataires logistiques…)
  • Maîtrise et réduction de la freinte (gaspillage des matières premières et des produits finis) en usine

* FRET21 est un dispositif volontaire incitant les entreprises à mieux considérer les impacts environnementaux du transport. Chaque entreprise participante signe un accord avec l’ADEME, dans lequel elle s’engage à atteindre un objectif de réduction de ses émissions de CO2.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Consultez notre ambition RSE et particulièrement le pilier 1 : « Relever le défi de la décarbonation de l’élevage » !

Toutes nos initiatives

Réduction de l'empreinte carbone des élevages.
Accompagnement des éleveurs dans le pilotage global de leur exploitation.
Investissement en France dans des outils de trituration qui valorisent les graines oléagineuses.
Création de partenariats avec les acteurs de l'aval.
Solutions globales pour le bien-être des animaux et des éleveurs.
Amélioration de l'organisation du travail, de la mesure de la performance et limitation des astreintes.
Reconduction d'un plan d'aides de 6 millions d'euros aux éleveurs.
Mettre demain
dans vos mains​
Nous croyons en l’avenir des filières d’élevage. Nous accompagnons la transition vers des élevages durables et rentables en France