Et si demain, élevage et environnement devenaient copains comme cochons ?

Enjeux

Face aux enjeux climatiques, l’élevage, au même titre que les autres secteurs de l’économie, doit faire sa part pour réduire son impact environnemental. Gestion de l’eau, entretien de la biodiversité, réduction de l’empreinte carbone, sont autant de défis à relever pour réussir la transition écologique. Beaucoup de ces enjeux sont liés à des évolutions concernant la production et la gestion de la protéine végétale. Pour que ces changements soient durables, il est indispensable qu’ils soient compatibles avec de bons résultats économiques de l’exploitation.

Comment allier réduction de l’empreinte environnementale et rentabilité ? Quels sont les leviers les plus efficaces à actionner en élevage ?

Notre réponse

Chez Sanders, nous innovons dans la formulation des aliments, pour une meilleure valorisation de la protéine par les animaux et pour réduire l’impact de l’élevage sur l’environnement.

Une protéine plus durable

La réduction de l’impact environnemental passe par le choix des matières premières qui constituent nos solutions. Pour proposer une protéine plus durable en gardant un prix attractif, nous travaillons au maximum avec des matières premières françaises telles que le colza et le tournesol. De plus, afin d’assurer une qualité de protéine optimale, nous avons nos propres outils de trituration en France, autant en agriculture conventionnelle que biologique, ce qui nous permet de maîtriser la qualité nutritionnelle de la protéine, de la graine au tourteau.

Une meilleure efficacité protéique

Nos solutions nutritionnelles sont constamment réfléchies et travaillées dans le but d’améliorer l’efficacité protéique. Cela passe par une connaissance accrue de nos matières premières et des méthodes de prédictions très précises pour nous assurer que le maximum des protéines végétales intégrées dans nos solutions soit valorisé en protéines animales (viande, lait, œuf).

A titre d’exemples :

  • En élevage laitier, nous avons développé un ingrédient spécifique nommé Cap PMS qui, intégré dans l’aliment, permet de mieux valoriser la protéine VS un aliment standard et ainsi de réduire la quantité de protéine utilisée pour des performances similaires. Un gain économique qui peut se chiffrer entre 1 500 et 3 000 € / an pour un troupeau de 65 vaches laitières. De plus notre outil de rationnement SandiFeed calcule très précisément la part des protéines de la ration qui sera transformée en viande ou lait. Grâce à cela, nos technico-commerciaux proposent des rations adaptées, en intégrant en premier lieu les fourrages de l’exploitation.
  • En élevage porcin, le concept de formulation Proamino permet une meilleure valorisation des sources de protéines par les porcelets. Des essais sont également en cours pour démontrer son efficacité sur la truie.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres autour de la protéine ?
Contactez-nous afin d’être mis en relation avec le technico-commercial Sanders le plus proche de chez vous !

Toutes nos initiatives

Reconduction d'un plan d'aides de 6 millions d'euros aux éleveurs.
Réduction de l'empreinte carbone des élevages.
Réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre de nos usines d'ici 2030.
Accompagnement des éleveurs dans le pilotage global de leur exploitation.
Investissement en France dans des outils de trituration qui valorisent les graines oléagineuses.
Amélioration de l'organisation du travail, de la mesure de la performance et limitation des astreintes.
Solutions globales pour le bien-être des animaux et des éleveurs.
Création de partenariats avec les acteurs de l'aval.
Mettre demain
dans vos mains​
Nous croyons en l’avenir des filières d’élevage. Nous accompagnons la transition vers des élevages durables et rentables en France